Midi à quatorze heure

Quand je me suis mis à parcourir les sites de gourdes connectées (!!!) et d’applications de reminder qui font “Plouf!” pour te faire penser à boire, je suis dit qu’on était un peu à l’aube de l’extinction de notre civilisation un peu.

Surtout que je le savais bien, si je ne buvais pas assez dans la journée c’était pour une seule raison : par flemme.

N’importe quelle personne normalement constituée qui ferait ce constat se dirait que ce n’est pas possible de continuer ainsi et qu’il faut juste faire preuve de bonne volonté afin de boire quelques verres d’eau en plus.

Mais moi ma bonne volonté ça fait longtemps que j’ai décidé de plus l’appeler à la rescousse vu qu’elle est tout le temps en train de pioncer dans un coin.

Et puis je sais pertinemment que mon immense flemme est biiiiiien plus balèze qu’elle et qu’il vaut mieux essayer de l’amadouer avec un morceau de pain que lui envoyer des chevaliers blancs.

Dans mon article du jour sur les woods (lien dans la bio) je vous raconte comment j’ai vaincu ma flemme pour boire plus tous les jours mes 1,7L d’eau sans dépenser 75 balles dans une gourde connectée.

Spoiler alert! : la solution ne va pas vous ébahir, on est à deux doigts de la recette des glaçons.

De toutes ces petites choses qu’on met au mois de janvier sur sa liste des bonnes résolutions un jour j’ai décidé de cocher une case : boire plus d’eau au quotidien.

D’abord j’ai essayé de me fixer des objectifs raisonnables.

Puis j’ai observé mes habitudes de vie et essayé de comprendre pourquoi je buvais si peu d’eau alors qu’on me serine partout depuis des années qu’il faut boire entre 1 et 2L d’eau par jour.

Je me rendais bien compte du ridicule de la situation : j’ai l’eau courante et potable chez moi en tournant un simple robinet et j’avais le toupet de pas penser à boire de l’eau régulièrement dans la journée comme une enfant gâtée.

Quand je me suis mis à parcourir les sites de gourdes connectées (!!!) et d’applications de reminder qui font “Plouf!” pour te faire penser à boire, je suis dit qu’on était un peu à l’aube de l’extinction de notre civilisation un peu.

Surtout que je le savais bien, si je ne buvais pas assez dans la journée c’était pour une seule raison : par flemme.

N’importe quelle personne normalement constituée qui ferait ce constat se dirait que ce n’est pas possible de continuer ainsi et qu’il faut juste faire preuve de bonne volonté afin de boire quelques verres d’eau en plus.

Mais moi ma bonne volonté ça fait longtemps que j’ai décidé de plus l’appeler à la rescousse vu qu’elle est tout le temps en train de pioncer dans un coin.

Et puis je sais pertinemment que mon immense flemme est biiiiiien plus balèze qu’elle et qu’il vaut mieux essayer de l’amadouer avec un morceau de pain que lui envoyer des chevaliers blancs.

Dans mon article du jour sur les woods (lien dans la bio) je vous raconte comment j’ai vaincu ma flemme pour boire plus tous les jours mes 1,7L d’eau sans dépenser 75 balles dans une gourde connectée.

Spoiler alert! : la solution ne va pas vous ébahir, on est à deux doigts de la recette des glaçons.

Related Articles

Ma grossesse

Après des années à entendre des “tu serais pas enceinte” sur mes photos en maillot de bain, et autres “Eleonore Bridge enceinte” en 3e proposition google quand on tape mon nom et bien ça y est je suis maman !

Maman et entrepreneur donc. J’ai décidé de faire un article qui parle des deux parce qu’on n’a pas des projets d’enfants pareil quand on est son propre patron, on ne vit pas sa grossesse pareil non plus ni le congé maternité.

Voilà donc un articles assez exhaustif sur cette grosse aventure que j’ai essayé de raconter mois après mois avec les joies et les angoisses, les découvertes heureuses et moins heureuses, les questions que je me suis posées, les réponses que j’ai trouvées et toutes ces myriades de choses qui se bousculent dans nos têtes quand on va devenir maman et qu’en plus on a un petit business qui dépend énormément de vous à faire tourner.

Cet article a été écrit en plusieurs étapes, à la fin de chaque trimestre afin de garder mes impressions les plus intactes possibles, pour que je puisse appuyer sur le bouton “poster” quand j’aurais accouché ^^

Attention spoiler : j’ai franchement détesté être enceinte alors si vous cherchez des good vibes cet article n’est pas pour vous. Pendant 9 mois j’ai eu l’impression que mon corps et mon esprit ne m’appartenaient plus vraiment et je l’ai assez mal vécu.

Lire la suite...

Ma tambouille de Décembre 2020 & janvier 2021

Ces deux mois ont été combinés car j’ai fait une pause de 3 semaines de vacances pendant lesquelles je n’ai pas (ou peu) travaillé.

Si tu n’as pas encore lu mon post sur Novembre 2020 tu y trouveras quelque chose d’extrêmement détaillé sur la création de cet espace et comment venir à bout d’un gros projet en gestation depuis longtemps.

En décembre j’ai pas mal bossé la première partie du mois puis, j’ai donc beaucoup vagabondé dans ma tête et du coup j’ai eu plein d’idées et d’envies, il y a donc des embryons de projets ^^

Dans cet article tambouille de décembre – janvier il sera donc question de projets pros et persos : avec la poursuite du travail ici sur les woods, une idée de développement en plus qui m’est venue et aussi les projets qui me font actuellement vivre comme instagram, les opés auxquelles je participe et leurs tarifs en toute transparence 😉

Lire la suite...