La tyrannie de la mise en scène

Si aujourd’hui se mettre en scène, poser avec ses fringues dans une jolie rue ou prendre en photo son repas est devenu monnaie courante c’était le hobbie honteux d’une poignée de blogueuse il y a encore une dizaine d’année.

Poser dans les rues comme si on était des mannequins, tyranniser nos instagram husbands chaque semaine pour un post de blog…

Tout le monde trouvait ça ridicule… et tout le monde rigole beaucoup moins aujourd’hui…

Si tu t’es toujours demandé ce qui se cache parfois sous les jolies mises en scènes, voilà toute la vérité, tout y passe, même mes comportements les plus honteux…

L’air du temps

La première fois que je me suis mise en scène en photo c’était en école d’art pour un projet de tendance pour une marque de voiture.

Moi qui avais toujours détesté me voir en photo j’ai trouvé dans cet égocentrique procédé un moyen de faire la paix avec mon image et d’en tirer quelque chose.

Et puis en école d’art on nous encourageait à oser nous montrer, utiliser notre image, nos corps sans en avoir honte.

Je ne le savais pas à l’époque mais j’avais planté là des graines pour mon blog à venir et j’étais déjà prête à en dévoiler un peu sur moi.

Je ne savais pas que cette façon de me mettre en scène allait bientôt être dans l’air du temps.

Les débuts timides et le grand saut

Au début je n’osais pas vraiment me montrer car on se cachait un peu sur internet : avoir un blog c’était honteux, c’était pour les collégiens. Profil bas.

J’avais un petit blog sans prétention (de toutes façon aucun blog n’avait la prétention de rien à part peut être une certaine papesse du maquillage que vous connaissez sûrement) qui était pour moi une fascinante fenêtre sur le monde.

Et c’est une mise en scène un peu sexy que j’ai décidé de faire pour un site de T-shirt que je fréquentais beaucoup à l’époque (lafraise.com) qui m’a pour la première fois propulsée sur le devant de la petite scène du blog français.

Related Articles

Ma grossesse

Après des années à entendre des “tu serais pas enceinte” sur mes photos en maillot de bain, et autres “Eleonore Bridge enceinte” en 3e proposition google quand on tape mon nom et bien ça y est je suis maman !

Maman et entrepreneur donc. J’ai décidé de faire un article qui parle des deux parce qu’on n’a pas des projets d’enfants pareil quand on est son propre patron, on ne vit pas sa grossesse pareil non plus ni le congé maternité.

Voilà donc un articles assez exhaustif sur cette grosse aventure que j’ai essayé de raconter mois après mois avec les joies et les angoisses, les découvertes heureuses et moins heureuses, les questions que je me suis posées, les réponses que j’ai trouvées et toutes ces myriades de choses qui se bousculent dans nos têtes quand on va devenir maman et qu’en plus on a un petit business qui dépend énormément de vous à faire tourner.

Cet article a été écrit en plusieurs étapes, à la fin de chaque trimestre afin de garder mes impressions les plus intactes possibles, pour que je puisse appuyer sur le bouton “poster” quand j’aurais accouché ^^

Attention spoiler : j’ai franchement détesté être enceinte alors si vous cherchez des good vibes cet article n’est pas pour vous. Pendant 9 mois j’ai eu l’impression que mon corps et mon esprit ne m’appartenaient plus vraiment et je l’ai assez mal vécu.

Lire la suite...

“Le plus beau jour de ta vie”

Je n’ai jamais cru au Prince charmant, ou cru qu’un mariage c’était le plus beau jour de sa vie.

Par contre, pendant toute ma grossesse j’ai cru que le jour de mon accouchement je ferais la plus grande rencontre de mon existence, que ce serait beau, émouvant, tendre…

Mais ça n’a été rien de tout ça.

S’il y a un souvenir très vivace que j’ai de ce jour c’est la souffrance pshychologique que j’ai eue pendant et après l’accouchement.

La douleur physique je l’ai oubliée, mais cette douleur là dans mon coeur, elle prend son temps pour guérir.

C’est un post que j’ai mis du temps à écrire car j’ai beau avoir raconté pas mal de choses sur mon compte instagram ou dans le podcast Bliss Stories je n’ai pas parlé de certaines pensées intrusives et des sentiments ambivalents que j’ai pu avoir à ce moment de ma vie.

Lire la suite...